ActualitésPolitique

« Neddo Ko Bandoum » : SONKO défend les « Fountanké »

En conférence de presse, les leaders de Yewwi Askan Wi/ Wallu ont mis en garde Macky Sall contre toute confiscation de leur victoire.

La consigne est claire. Elle est adressée directement à Macky Sall. « Si la ‘’victoire’’ de Yewwi Askan Wi est confisquée, nous allons en découdre avec ce régime. » C’est le mot d’ordre lancé par Ousmane Sonko, leader de Pastef, aux militants sympathisants et jeunes du pays. «Restez à l’écoute. On vous donnera des consignes claires et limpides. S’ils nous confisquent notre victoire, nous allons en finir avec eux », a déclaré le maire de Ziguinchor. Il a aussi mis en garde la justice et les forces de l’ordre avant de les appeler à se ressaisir et de ne point suivre aveuglément les ordres venant d’en haut.

Lors de sa prise de parole, Déthié Fall a confirmé la victoire de Yewwi Askan Wi devant Benno. Il a noté plusieurs irrégularités dans des lieux de votes surtout au Nord du pays notamment à Kanel, Podor, Matam et Ranérou. « Il y a eu des procès-verbaux sans signature dans le département de Podor. Il y a également des bureaux de vote sans présidents ni assesseurs et sans représentants des partis politiques », a-t-il révélé.

Même son de cloche chez Aida Mbodj qui révèle que Bby a mobilisé les quatre départements (Kanel, Podor, Matam et Ranérou) pour organiser la fraude. Ils veulent obtenir 240 000 voix pour récupérer quatre députés. Et c’est une consigne qu’ils ont reçu du chef de l’Etat », ajoute Aida Mbodj. Elle rembobine : « c’est le vote du peuple, ce n’est pas un vote acheté. Nous ne reculerons pas. C’est notre victoire et nous la défendrons. Nous n’accepterons pas que le vote des Sénégalais soit hypothéqué ».

What's your reaction?

Related Posts

1 of 2 082

Leave A Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *