Papa Amadou SARR : si on avait remis l’argent de la DER aux maires, ils allaient le donner à leurs femmes, à leurs familles….”

Hué par les maires, lors de l’Assemblée générale de l’UMS, le délégué général à l’entreprenariat rapide des femmes et des jeunes est revenu sur cette « humiliation » que lui ont fait subir les élus locaux.

 

Papa Amadou SARR laisse entendre que malgré que certaines autorités locales ne soient pas d’accord sur la façon dont son équipe et lui conduisent le projet, la DER fonctionne comme le lui a demandé le président de la République Macky SALL.

«Depuis son lancement en 2018 jusqu’à présent nous travaillons avec les gouverneurs et les Sous-préfets. Dans chaque localité où nous sommes passés, on leur explique le projet de DER. Son objectif, c’est de financer les jeunes et les femmes entre 18 et 40 ans. Ce n’est pas pour les autorités, ni pour les maires, ni pour les députés », déclare le patron  de la DER joint par la RFM.

Poursuivant, Papa Amadou SARR fait des révélations pour davantage expliquer l’attitude des maires.« Il y’a eu des maires qui nous avaient demandé de passer par eux pour identifier les bénéficiaires ou bien de leur remettre l’argent mais nous avons refusé. Parce que si nous leur remettons cet argent ils vont le donner à leurs femmes, à leurs familles ou bien à leurs partisans », renseigne-t-il.

Selon lui, c’est pour cette raison que son institution a décidé « de financer les jeunes en utilisant les autorités administratives, Préfets gouverneurs et sous-préfets. On peut dire que ce sont eux les plus neutres au niveau territorial ».

Malgré la déception de certains maires qui disent ne pas avoir été associés au projet, Papa Amadou SARR pense que ce qui importe c’est la mission que le président Macky SALL lui a confiée. « J’ai appris que cette décision n’a pas plu à certains maires.  Moi, ce que le président Macky SALL me demande c’est de travailler dans l’honnêteté et la transparence, financer même ceux qui ne sont pas dans son parti parce qu’il est le président de la République. Donc le président de tous les Sénégalais. Mais cela n’a pas plus aux maires. Moi ce que je fais ce n’est pas pour que tout le monde soit content de moi. Certains sont contents et d’autres non », s’est défendu le patron de la DER.

 

 

 

 

 

 

WALFNet

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*