Pape Mamadou SECK «repris et réintégré en détention»


Le détenu Pape Mamadou Seck, en évasion depuis quelques temps, a été retrouvé, hier, à Darou Karim, une localité située à quelques encablures de Touba. L’information a été rendue publique par la direction de l’administration pénitentiaire (Dap). Dans la note parvenue à WalfQuotidien, les services de Jean Bertrand Bocandé renseignent que le mis en cause, «évadé de la maison d’arrêt et de correction du pavillon spécial de l’hôpital Le Dantec dans la nuit du 09 au 10 juillet 2022, a été repris et réintégré en détention, hier, dimanche 24 juillet 2022». D’après le document, Pape Mamadou Seck a été arrêté, hier, aux environs de 09 heures à Darou Karim, dans le département de Mbacké, région de Diourbel.
Son évasion avait créé un tollé. D’aucuns l’avaient assimilée à une «disparition mystérieuse» tandis que d’autres soupçonnaient une «mort en détention». Des rumeurs qui avaient fait sortir Jean Bertrand Bocandé, directeur de l’administration pénitentiaire de son mutisme. Face à la presse, il avait soutenu que le mis en cause s’est bien évadé dans la nuit du 09 au 10 juillet 2022. «C’est ce qui est arrivé et c’est la vérité. Mais, chacun a le droit de s’interroger sur cette évasion. Pape Mamadou Seck était déjà malade», avait-t-il précisé. «Dès les premières heures de son évasion, on a lancé un avis de recherche. Et jusque-là, les recherches se poursuivent. Je dis à Pape Mamadou Seck qu’il est dans l’erreur. Je lui demande de revenir. D’abord pour se soigner, ensuite laver son honneur s’il croit qu’il n’a pas commis de faute. Je demande également aux citoyens sénégalais de nous aider à le retrouver», avait-il lancé.
Pape Mamadou Seck a été interpelé et placé sous mandat de dépôt avec d’autres personnes au lendemain de la manifestation interdite de l’opposition. Ils sont accusés d’appartenir à une certaine «Force spéciale» qui avait projeté de mener des actions violentes dans la capitale.


Salif KA

Exit mobile version