Paul Kagame : l’Afrique ne peut rester dépendante des autres

Le Rwanda travaille avec des partenaires pour amener la première installation de fabrication d’ARNm en Afrique, a déclaré le président Paul Kagame lors d’une discussion virtuelle sur la pandémie.

« Tant que l’Afrique continuera à dépendre d’autres régions pour ses vaccins, nous serons toujours en queue de file lorsqu’il y aura une pénurie », a souligné M. Kagame lors de la table ronde dirigée mardi par l’ancienne présidente du Libéria, Ellen Johnson Sirleaf, et l’ancienne première ministre néo-zélandaise, Helen Clark.

Paul Kagame a critiqué avec véhémence l’accumulation de vaccins au cours de cette pandémie.

« L’Afrique ne reste pas les bras croisés en attendant la charité. Nous avons tiré les leçons du passé. Tout ce que nous demandons, c’est la transparence et l’équité dans l’accès aux vaccins, et non le protectionnisme actuellement en vigueur », a-t-il écrit dans un éditorial publié par le journal britannique The Guardian en février 2021.

Le Rwanda est devenu le premier pays africain à utiliser un vaccin à ARNm en mars, celui fabriqué par Pfizer/BioNTech.

Un autre vaccin ARNm contre le Covid-19 est actuellement utilisé dans le monde, celui fabriqué par Moderna.

Les vaccins utilisant l’ARN messager (ARNm) sont une nouvelle technologie. Ils nous protègent contre une maladie infectieuse en apprenant à nos cellules comment fabriquer une protéine – ou même simplement un morceau de protéine – qui déclenche une réponse immunitaire dans notre corps, selon le Centre américain de contrôle des maladies.

BBC

1 Commentaire

  1. Si l’Afrique pouvait compter sur plusieurs P. KAGAME, il y a longtemps qu’elle cesserait d’être dépendante et de se vautrer dans une honteuse servitude volontaire qui en a fait le continent des mendiants sans frontières…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*