Peine de mort, une loi bannie par les défenseurs des droits de l’homme

Avec la recrudescence des meurtres dans le pays, le retour de la peine de mort est de plus en plus agité par la population sénégalaise. Cependant, le professeur Pierre Sané, responsable du «Front Line Defenders» n’est pas de cet avis.

 

«Je suis opposé à la peine de mort en toute circonstance, quel que soit par ailleurs ce qui s’est passé. La peine de mort est une atteinte aux droits de l’homme et l’Etat n’a pas le droit d’ôter la vie à qui que ce soit» martèle t-il dans les colonnes de l’As Quotidien. Il ajoute qu’une fois qu’on a jeté quelqu’un en prison, ce dernier ne représente plus un danger pour la société.

Alors, pour lui, la peine de mort est un acte barbare dont il faut absolument s’en débarrasser si on veut entrer dans un 21ème de civilisation. Dès l’instant que l’Etat tue quelqu’un pour montrer que tuer n’est pas bon, affirme Pierre Sané, «il n’a fait d’ajouter du sang au sang». Donc, l’Etat doit respecter la vie pour donner l’exemple à la société.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*