Des personnalités camerounaises déclarées persona non grata aux USA

Les Etats-Unis ont pris des mesures d’interdiction de visas contre des personnalités camerounaises impliquées dans les violences qui secouent la partie anglophone du pays.

Le secrétaire d’Etat américain, Antony Blinken, qui a donné l’information lundi, s’est dit «profondément préoccupé» par la violence continue qui règne dans cette région occidentale du Cameroun. «Nous condamnons l’attitude de ceux qui sapent la paix en s’engageant ou incitant la violence, des violations des droits humains, des menaces contre les partisans de la paix et les travailleurs humanitaires», a-t-il déclaré sans préciser le nombre de personnalités visées par les sanctions. M. Blinken recommande vivement au gouvernement camerounais et aux séparatistes de mettre fin à la violence et d’engager des négociations sans conditions pour trouver une issue pacifique à cette crise.

Depuis 2017, la partie anglophone du Cameroun est en proie à la violence qui oppose l’armée nationale aux séparatistes qui se battent pour l’indépendance de la région qui a été rattachée à la partie francophone en 1960, date de l’indépendance du pays, pour former la République fédérale du Cameroun. Après la défaite de l’Allemagne -l’ancienne puissance coloniale – l’ouest du Cameroun était placé sous mandat britannique, en 1919, tandis que sa partie orientale était confiée à la France.    

 

Selon les statistiques de l’Onu, les violences ont fait plus de 3 500 morts et quelque 700 000 déplacés dont certains ont fui vers le Nigeria voisin.

 

 

 

 

 

 

 

Mamadou CISSE

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*