Categories Société

Plainte pour diffamation : Pierre GOUDIABY Atepa vise Aby NDOUR et Ahmed AIDARA

La bataille judiciaire est enclenchée entre Aby Ndour et Pierre Goudiaby Atépa. Se sentant diffamé, ce dernier envoie des citations directes à l’artiste musicienne et Ahmed Aidara, journaliste à la D-médias. A l’origine de cette brouille, la sortie d’avant-hier de la sœur de Youssou Ndour sur son projet d’installation de buvettes sur la corniche.

Le différend né d’un litige foncier sur le littoral entre Aby Ndour, artiste musicienne, et l’homme d’affaires, Pierre Goudiaby Atépa atterrit devant la justice. Et c’est l’architecte qui,sentant diffamé par la sœur de Youssou Ndour, suite à sa sortie sur son projet d’installation d’une buvette, a initié cette procédure qu’il confie à son avocat, Me Ousseynou Ngom. «Sous ordre  et pour le compte du Pierre Goudiaby Atépa, j’ai initié une citation directe contre la dame Aby Ndour pour diffamation», annonce Me Ousseynou Ngom. Cette même poursuite a été prise à l’encontre d’Ahmed Aïdara, journaliste à la Zik-Fm. Ce dernier, souligne l’avocat, dans sa revue de presse du 03 juillet 2020, «au moment de la causerie qui se tient juste après,a ouvertement diffamé le sieur Atepa en prenant pour argent comptant les déclarations de la dame Aby Ndour sans rechercher la moindre preuve»,déplore-t-il.

Selon toujours Me Ousseynou Ngom, une plainte sera aussi dé-posée au niveau de la Brigade spéciale de lutte contre la cybercriminalité pour obtenir une réquisition en vue de clarifier «les allégations de la dame Aby.

Pour rappel, dans son live sur sa page Facebook sur son projet d’installation d’une buvette sur la corniche ouest de Dakar, Aby Ndour avait accusé Pierre Goudiaby Atépa de lui faire chanter.Selon elle, ce dernier lui avait fait des propositions indécentes.«Il a voulu faire avec moi de … mais j’ai catégoriquement refusé»,a-t-elle révélé dans la vidéo. A l’en croire, quelques jours après, l’architecte revient par appel téléphonique pour la menacer en ces termes : «Si tu ne fais pas ce que je veux, je vais te déclarer la guerre. Tu fais la dure avec moi.Tu verras de quoi je suis capable. Je vais prendre l’archevêque de Dakar, je le mets dans le dossier, tu es foutue, tu es morte. Je vais prendre 100 avocats et tu n’auras même pas de quoi payer pour un avocat».

 

 

 

 

 

 

Salif KA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *