LA PLUIE FAIT DES VICTIMES A DAKAR : Deux morts et des dégâts matériels

Deux morts, autant deux blessés internés à l’hôpital et des dégâts matériels importants, ont été enregistrés suite aux fortes précipitations qui se sont abattues à Dakar et sa banlieue.

A Pikine-Nord, c’est l’effondrement d’une dalle qui a tué une dame du nom de Marième Athie, âgée de 35 ans puis blessé deux de ses enfants. Une triste nouvelle qui a ameuté tout le quartier. Selon des témoins, le drame s’est produit à 03 heures du matin. Les populations, juste après l’effondrement, ont tenté de sauver les victimes avant l’arrivée des secours. Ces derniers, arrivés par la suite, ont tenté de sauver les victimes dans l’espoir de les évacuer à l’hôpital, mais malheureusement Marième Athie a rendu l’âme en cours de route.

Dans cette même localité de  Pikine-Nord, les riverains du quartier Nimzatt 02 établis près de l’arène nationale pataugent. Ce, à cause des eaux pluviales et des eaux usées qui se mélangent et qui dégueulent un peu partout, dégageant une odeur nauséabonde. Les populations dans l’inquiétude totale ont tiré à boulets rouges sur le régime de Macky Sall dont son ministre des Sports, Matar Bâ, pour n’avoir pas honoré ses engagements concernant le plan directeur d’assainissement retenu pour l’Arène nationale. «Nous avons dormi à la belle étoile. Depuis 03 heures du matin, on court pour sauver nos bagages. Mais rien du tout. Tu as vu. Nous avons perdu téléviseurs, matelas et même téléphone à cause de la vitesse des eaux», a fait savoir Mamadou Ndiaye.

Dans cette même localité de Pikine-Nord, l’école Elimane Ndiaye est inondée de même que la route principale d’accès qui mène à l’institution municipale. A Pikine-Ouest, les habitants des quartiers Dagoudane, avec leur mosquée inondée, puis Cité 01 et 02 dont leurs maisons sont envahies par les eaux pluviales et usées provenant de fosses septiques, s’en sont pris à leur maire Pape  Gorgui Ndong qui selon eux n’a rien fait depuis son avènement à la tête de leur institution municipale à part «les fuir dans leurs difficultés». «Nous n’avons pas de maire ici à Pikine-Ouest. Pape Gorgui Ndong n’a rien fait depuis qu’il a été investi. Mais nous l’attendons de pied ferme aux prochaines élections locales», a fait savoir Amy Ndiaye une habitante de Dagoudane. Pour les cités 01 et 02, ce sont les opérations de remblai du Train express régional (Ter) qui ont entraîné le ruissellement des eaux pluviales dans les maisons qui sont actuellement inondées.

Même ambiance de frustration enregistrée au niveau des quartiers Wakhinane 03 de Pikine-Est où les populations ont également attaqué les maires Issakha Diop et Abdoulaye Thimbo pour n’avoir pas préposé de motopompes dans leur localité. Cette frustration a été aussi constatée au quartier Bagdad de la Commune de Djidah Thiaroye Kaw où les populations sont aussi coupées du reste de la capitale. L’hôtel de Ville de Pikine n’a pas été épargné par la fureur des eaux pluviales. Car une partie de la cour est inondée.

 Le stade de Guédiawaye inondé

Le championnat populaire Navétanes est au repos forcé à Guédiawaye puisque le stade Amadou Barry est aussi envahi par les eaux pluviales. A Cambérène, une femme âgée de 80 ans du nom d’Aminata Ndiaye a fait une chute accidentelle avant d’être retrouvée, morte noyée dans les eaux pluviales. La Police des Parcelles-assainies s’est déplacée sur les lieux pour faire le constat.

Théodore SEMEDO

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*