PONTS ET AUTOPONTS CONSTRUITS PAR LE FRANÇAIS « LA MATIERE » : Maires et élus locaux exclus de l’entretien

Les passerelles et autoponts construits par le régime sortant sont mal entretenus. Sur certaines passerelles comme celles de Patte d’Oie et du Cices, des marchands ambulants y exercent au nez et à la barbe de tous. Sous certains autoponts comme celui de Cheikh Anta Diop, la situation est pire avec des Sans domiciles fixe (Sdf) qui y ont élu domicile. C’est conscient de cela que l’autorité a décidé de revoir l’entretien de ces édifices. L’entretien des autoponts en construction sur la Vdn (Keur Gorgui, Saint Lazare et Yoff) sera confié à un concessionnaire privé. La révélation est de Cheikh Tidiane Thiam, chef de la Division ouvrages d’art de l’Ageroute. Il en a fait l’annonce samedi dernier au cours d’une visite du ministre des Infrastructures sur ces chantiers confiés à l’entreprise française La Matière. «Les ouvrages et tout ce qui est aménagement paysagé, une fois achevés, étaient confiés aux communes pour l’entretien. Comme cela n’a jamais marché, nous avons opté pour une nouvelle démarche consistant à prendre un privé qui va s’occuper désormais de tout ce qui est entretien, aménagement paysagé», a-t-il expliqué. De son avis, le privé sera lié directement à l’Ageroute via un contrat de prestation de service. L’Ageroute sera responsable de l’entretien du métal. «Le Sénégal a une expérience dans l’entretien du métal, dans la mesure où les ouvrages majeurs existant dans le pays, comme le pont Faidherbe,  sont réalisés en métal. Cela permettra de réduire du coup les contraintes assez élevées sur le terrain avec le développement des infrastructures. L’Ageroute s’occupe de tout ce qui est travaux, mais aussi de tout ce qui est entretien des ouvrages et va assurer la durabilité du réseau», a expliqué l’ingénieur de l’Ageroute.

S’agissant de la réception des ouvrages, le ministre des Infrastructures et des Transports terrestres a annoncé la livraison de l’autopont de Keur Gorgui dans deux mois (mars 2020). Pour celui de Saint-Lazare, au plus tard au mois de juin 2020. Pour celui de Yoff, la réception est prévue au plus tard en décembre 2020. «Avec les observations formulées par l’entreprise, on sera certainement un peu en avance sur les délais», a expliqué Oumar Youm.

L’entreprise française, Matière Sa, s’est vue confier la gestion de 18 ponts et autoponts pour un montant global de 137 milliards 306 millions 760 mille 630 de Frs Cfa. Ce, sur la base d’une offre spontanée que Matière Sa a remportée. Il s’agit de la réalisation de 18 ouvrages (13 autoponts à Dakar et 5 ponts dans les régions). Ce qui impactera positivement le désenclavement dans les régions de Sédhiou, Saint-Louis et Ziguinchor, particulièrement la mobilité urbaine et la fluidité sur les axes structurants au niveau de la capitale Dakar.

Magib GAYE

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*