REMOUS A L’APR : Youssou Touré joue aux pompiers

Youssou Touré prêche la bonne parole à l’Apr

Le coordonnateur national du Réseau des enseignants de l’Apr cherche à éteindre le feu qui consume le parti présidentiel. Youssou Touré exhorte le président Macky Sall à privilégier le dialogue avec ses responsables, principalement ceux qui ont été sanctionnés pour avoir dit publiquement qu’il n’avait pas droit à un troisième mandat.

«Nous lançons en appel aux camarades du parti à la retenue. Mais j’aurai aimé également que le président les reçoive parce que ce sont nos camarades de parti et qu’on essaie de pacifier nos relations», a déclaré Youssou Touré. Ce dernier qui s’exprimait, lors d’un point de presse, souhaite également que le président de la République convoque ses responsables ou le secrétariat exécutif national. Ce sera une occasion, selon lui, pour qu’ils discutent, échangent et aillent au fond des choses. «Parce que c’est lui le patron du parti. Autour d’une table, on peut régler certaines questions», dit-il.

En plus, Youssou Touré qui a rangé les armes, prie pour que le dialogue politique débouche sur des consensus forts, parce que selon lui, le pays a besoin de stabilité. «Il faut une pacification de l’espace public, il faut qu’on apprenne à se parler, à discuter, à échanger et faire en sorte que les Sénégalais se retrouvent dans ce que nous faisons. On n’est pas là pour nous donner des coups ou mettre en place des stratégies pernicieuses qui ne règlent rien du tout. On n’aura pas la même compréhension, mais ce pays est le nôtre et c’est une démocratie moderne qui a toujours échappé aux conflits», poursuit l’ancien ministre de l’Alphabétisation, ajoutant qu’il y a des débats qui ne nous font pas avancer. Et il veut que les politiques s’entendent sur ce qui peut faire avancer le pays, parce que c’est ce que les populations attendent d’eux. «La stabilité d’un pays n’a pas de prix mais elle a un coût. Beaucoup de pays ont sombré parce qu’ils n’arrivaient pas à se retrouver autour de l’essentiel. Il est temps donc que les Sénégalais se retrouvent parce que le pays a toujours été un modèle en Afrique. De ce point de vue, il faut qu’on parle de l’essentiel. C’est à nous politiques de prendre en charge cette question. Il ne sert à rien de créer des problèmes qui peuvent mettre le pays dans des difficultés. Il faut qu’on se ressaisisse», poursuit Youssou Touré.

Charles Gaïky DIENE

 

 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*