Restructuration de La Poste : Macky donne enfin du travail à Amadou BA

Macky Sall veut sauver La Poste. Revenant, hier, en Conseil des ministres sur la restructuration et la relance des activités de la société nationale La Poste, le président de la République a rappelé l’importance stratégique et le rôle fondamental de ce service public dans la vie économique et social du Sénégal. A cet effet, il a demandé au Premier ministre et aux ministres en charge des Finances et des Postes et Télécommunications, de prendre toutes les mesures idoines, en relation avec toutes les parties prenantes, afin d’accélérer le processus de restructuration de la société nationale La Poste et la relance durable des activités techniques, économiques et financières de l’entité. «Le président de la République a, enfin, invité le Premier ministre à finaliser le Plan de transformation de la Société nationale La Poste avant fin décembre 2022», indique le communiqué.

D’autre part, sur le climat social et le suivi des affaires intérieures, le président de la République a insisté sur la qualité des constructions et de la prévention des effondrements de bâtiments: en demandant au ministre de l’Urbanisme, du Logement et de l’Hygiène publique d’engager, en relation avec le ministre de l’Intérieur et le ministre, auprès du ministre de l’Intérieur chargé de la Sécurité de Proximité et de la Protection civile, l’exécution d’un Plan national de mise aux normes des bâtiments et édifices, conformément aux Codes de l’Urbanisme et de la Construction, et au dispositif de protection civile. Macky Sall a également demandé au ministre de l’Intérieur et au ministre chargé des Collectivités territoriales, de veiller, en rapport avec les autorités administratives déconcentrées et les maires, au recensement consensuel et à la démolition concertée des bâtiments menaçant ruine.

En ce qui concerne le lancement et le suivi de la campagne de commercialisation agricole Macky invite le Premier ministre et le ministre de l’Agriculture, de l’Equipement rural et de la Souveraineté alimentaire à engager des concertations avec tous les acteurs impliqués en vue d’assurer, sur la base du prix plancher du kilogramme d’arachide fixé, le bon déroulement et le suivi adéquat de la campagne de commercialisation arachidière, officiellement lancée le 21 novembre 2022. Le président de la République a notamment indiqué au gouvernement la nécessité de maitriser les marchés et les circuits de commercialisation de l’arachide, de faire une revue globale des crédits de campagne alloués aux producteurs et de bâtir des consensus durables entre les huiliers, les producteurs et les opérateurs..

Charles G.DIENE

Exit mobile version