Saccage du siège de l’APR à Fatick : Le ministre Matar BA au banc des accusés

L’Alliance pour la République (APR) est en eaux troubles à Fatick. Après les jeunes qui ont crié leur râle-le-bol en dénonçant la politique de l’emploi de leur leader, c’est au tour des responsables de la localité de s’accuser mutuellement. «C’est irresponsable de se cacher derrière des cagoules pour commettre une telle barbarie. Mais je peux vous garantir que ce forfait ne restera pas impuni», martèle Blaise KANE, chargé des finances du conseil municipal de Fatick qui dit avoir constaté que des gens non identifiés ont saccagé, dans la nuit du jeudi 29 au vendredi 30 décembre 2016, le siège de l’APR à Fatick, nouvellement inauguré. «C’est Matar BA et sa bande qui ont commis le forfait. La voiture qui a transporté les auteurs est la même que celle que conduit Pape DIOP, le chef de l’état-civil de la municipalité», dénonce-t-il. Des propos balayés d’un revers de la main par les membres du camp de Matar BA. «Ces gens ne méritent pas notre attention. Mais je peux vous dire que Matar BA présentement est plus préoccupé par les besoins sociaux des populations fatickoises. Matar BA et ses militants ne sont pas dans cette dynamique de sabotage et de dénigrement. Qu’ils le veuillent ou non, Matar BA reste le leader incontesté de Fatick», réplique Zakaria KEBE, chef de cabinet du maire de Fatick.

WALFnet

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*