Economie

Saloum : Grincements de dents dans la campagne de commercialisation de l’arachide

A quelques jours de l’ouverture de la campagne de commercialisation de l’arachide, des voix commencent déjà à s’élever dans la Saloum pour dénoncer le comportement de certains opérateurs. Ils sont en train de vendre les graines aux chinois au détriment des huiliers. Une situation que déplore le président de la Fédération des Associations paysannes du Bassin arachidier, qui selon lui, peut entrainer des conséquences.

Car le Sénégal peut se retrouver sans semence l’année prochaine. «Les opérateurs sont en train d’acheter les graines par le canal de Suneor ou de la Novasen. Ce sont ces structures qui les ont agréé pour les permettre d’être éligible au niveau des banques ou. Quand ils prennent les graines, au lieu d’amener ces graines au niveau de Suneor ou Novasen, ils préfèrent servir aux chinois», a indiqué Ibrahima Badiane. Et M. Badiane de tirer la sonnette d’alarme, «si jamais que l’Etat ne prend pas garde, nous risquons vraiment d’avoir un déficit de semence. Et je crois bien que si c’était la Suneor qui récupérait ces graines, ce déficit de semence pouvait être donné par Suneor». Non sans demander aux huiliers de résilier leurs contrats avec les opérateurs qui ne veulent pas amener les graines au niveau des huileries.

What's your reaction?

Related Posts

1 of 138

Leave A Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *