Sangalkam : La SN HLM met la main  sur plus de 74 hectares

Une énième expropriation et démolition de maisons à Rufisque. Cette fois, les faits se déroulent dans la commune de Sangalkam, plus précisément dans le village de Ndiakhiaratt.

 

La Sn Hlm y est accusée d’avoir fait main basse sur le titre foncier 1107/R appartenant aux familles des feus madame Aliou Gueye, Ama Ndoye, Ndendé Gueye, Mandiaye Thiamdoum et Abdoulaye Boye. Hier, lors de notre passage sur le site qui fait une superficie de 74 hectares, les éléments de la Direction de la surveillance et du contrôle de l’occupation du sol (Dscos) étaient toujours sur les lieux.  Aussi, les gravats, restes de plus 200 maisons  démolies, il y a une semaine, étaient visibles.  Une situation qui empêche de dormir le vieux Matar Thiandoum, fonctionnaire à la retraite depuis 26 ans, héritier de feu Mandiaye Thiandoum. A l’en croire, tout ce qui se passe actuellement sur le titre 1107/R, est l’œuvre de la Sn Hlm qui a usé de faux pour entrer en possession du site. « Je ne sais pas comment ils ont fait pour enlever le nom de mon père et mettre quelqu’un d’autre. Dans le document, on nous dit que c’est sa tante qui l’hérite. Alors que cette tante est en même temps copropriétaire. Ce qui veut dire qu’il y a un problème. Cela prouve qu’ils ont poussé le faux. Ils ont commencé très loin », déclare Matar Thiandoum,  lors d’une conférence de presse tenue chez lui à Ndiakhiratt. 

D’ailleurs, a tenu à faire remarquer l’ancien policier à la retraite, cet usage de faux a été relevé par la cour des comptes  dans son rapport de 2014.  Matar Thiandoum ajoute que la Sn Hlm veut régler un déficit en venant mettre la main sur le bien de sa famille. Avant de préciser que deux fois des maisons ont été démolies sur le site sans sommation. 

 

Najib SAGNA

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*