« Les Sénégalais des lutteurs » : La jeunesse de Pikine tance Malick SALL

Le ministre de la Justice s’est également attiré les foudres du Conseil départemental de la jeunesse de Pikine.

 

Son président, Ahmed Guèye affirme qu’il est animé par un «sentiment de déception» envers les collaborateurs du président de la République. «On ne peut pas comprendre cette déclaration venant du ministre de la Justice Malick Sall consistant à dire que les jeunes qui étaient sortis pour réclamer leurs droits étaient tous des lutteurs», dit-il. Et de poursuivre: «Il n’a pas prêché la bonne parole. Cela n’aide pas le président de la république. Parce que c’est ça qui irrite et pousse les jeunes à aller sur le terrain pour se battre». D’autre part, s’agissant du discours du chef de l’Etat, il affirme qu’il urge de changer de stratégie et faire en sorte que des assises de la jeunesse soient organisées afin que les problèmes auxquels les jeunes font face puissent être décelés et que des solutions appropriées puissent être apportées.

 

Dans un entretien accordé à France 24, le ministre de la Justice, affirme que la majeure partie des émeutiers sont des lutteurs qui n’ont plus d’argent et ne s’entraînent plus à cause du couvre-feu.

 

 

 

 

Salif KA & Théodore SEMEDO

 

 

 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*