Serigne Assane MBACKE : « c’est archi-faux de dire que c’est Madické NIANG qui nous manipule»

Me Abdoulaye WADE a-t-il accusé injustement le président du groupe parlementaire de Libéraux ?

C’est ce qu’affirme en substance Serigne Assane MBACKE, signataire de la lettre qui demande un plan B. Dans les colonnes du journal EnQuête, le responsable libéral lave Me Madické NIANG à grande eau et explique leur démarche.

« Madické NIANG n’est pas derrière nous. D’ailleurs, il n’était même pas au courant de la lettre en question. Donc, c’est archi faux de dire que, c’est lui qui nous manipule. Je peux jurer sur le Saint-Coran que Me Madické n’est pas derrière nous. Il ne peut manipuler personne parmi nous autres responsables qui avons signé la lettre », explique Serigne Assane MBACKE.

Et le leader du mouvement Appel 221 d’explique le sens de leur combat qui, pour lui, est pour la survie de leur parti.

 

«Notre combat est d’avoir un candidat. Il nous faut impérativement avoir un plan B au PDS. Madické NIANG veut être le Plan B du PDS. Il a la légitimité de prétendre à la candidature du parti à la prochaine élection présidentielle. Il faut se rendre à l’évidence : le président Macky SALL ne laissera jamais Karim WADE se présenter contre lui, à la prochaine élection présidentielle. Parce qu’il sait qu’il risque de perdre. Dès lors que la candidature de Karim WADE devient de plus en plus improbable, il nous faut prendre des mesures pour ne pas se faire surprendre, au dernier moment. Nous n’avons plus le temps. Nous sommes à six mois des prochaines élections », soutient Serigne Assane MBACKE.

Selon lui, « ce sont des députés et des membres du comité directeur qui ont initié cette lettre ».

 

 

 

WALFNet

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*