Categories Actualités

Taux de couverture de 90% : le bonus de l’Etat à Orange, Abdou Karim Sall à la baguette

karsall

Le renouvellement de la concession de la Sonatel, comprendre Orange, pour 17 ans et pour un coût de 68 milliards FCFA est assorti à des obligations, dont la couverture de 90% de la population en trois ans. C’est ce que le directeur général de l’Agence de régulation des télécommunications et des postes (ARTP), Abdou Karim SALL, a vendu aux journalistes à qui il faisait face lors d’un point de presse ce mardi.

« En termes de couverture du territoire, le concessionnaire doit couvrir d’ici 5 ans l’ensemble des zones frontalières habitées du Sénégal dont le nombre d’habitant est supérieur ou égal à 200 », a ajouté le responsable de l’Alliance pour la République (APR), qui n’a pas trouvé utile de s’expliquer sur les 17 ans de bail accordés à l’opérateur. Une durée que beaucoup de Sénégalais ont trouvée excessivement longue et injustifiée.

En plus, en présentant l’objectif d’une couverture de 90% comme une contrainte, le directeur de l’ARTP oublie-t-il que plus l’opérateur a d’abonnés, plus il gagne de l’argent. Ce qui est loin d’incommoder Orange. Il ne reste plus qu’à aider l’opérateur à s’installer pour l’atteinte de cet objectif. Ce sur quoi l’Etat aurait dû insister, c’est la qualité du service. Et à ce sujet, les autorités se sont habilement dérobées.

«En ce qui concerne la qualité de service de la téléphonie et de l’internet, l’ARTP fixera par décision, dans les jours à venir, les nouvelles exigences et procèdera à des contrôles avec une périodicité mensuelle», a confessé Abdou Karim SALL.

On signe le contrat et on négocie certaines clauses après.

WALFNET

Tagged Tagged

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *