Categories Politique

Pour avoir tenu en échec le Brésil : La cote des «Lions» monte en flèche

Le match nul (1-1) concédé contre le Brésil, avant-hier, jeudi, à Singapour, a porté ses fruits. Bousculer le quintuple champion du monde motive les grandes nations du ballon rond européen et sud américain à vouloir se frotter aux «Lions» du Sénégal.

Revenus de la Coupe d’Afrique des nations (Can) 2019, en juillet dernier, sur un goût d’inachevé (finalistes malheureux devant l’Algérie 0-1), les «Lions» du Sénégal avaient sans doute souhaité saisir d’une bonne opportunité pour se relancer sur la scène internationale. Et ils ne pouvaient rêver d’une confrontation, fusse-t-elle amicale, contre le Brésil. C’était là une occasion à ne pas rater et sous aucun prétexte. Même si des pessimistes craignaient le pire pour le Sénégal (une humiliation face au Brésil). Qu’importe. C’était là une opportunité à saisir pour se mettre en valeur, montrer que la finale de la Can 2019 perdue contre l’Algérie (0-1), était un accident de parcours. Ils l’ont fait.

En effet, présentés en outsiders devant les quintuples champions du monde et champions en titre de la Copa América, les protégés du coach, Aliou Cissé ont livré une partie de rêve pour contraindre Neymar Jr et ses protégés, qui étaient au grand complet, au partage des points (1-1). Mieux, n’eussent été le poteau sur lequel a buté le tir enveloppé de Sadio Mané (87e mn) et une bonne lecture de la trajectoire du ballon du gardien brésilien, Ederson, sur un tir bien cadré de Sidy Sarr (78e mn), le tableau d’affichage aurait pu afficher un score final de 3-1, en faveur du Sénégal. Les «Auriverde» du Brésil auraient ainsi dégagé un grand ouf de soulagement au coup de sifflet final de l’arbitre singapourien. Et à juste raison, parce qu’ils ont bien été bousculés par les «Lions».

Mais réaliser déjà la prouesse de tenir en échec une des meilleures nations du football mondial de la trempe du Brésil, a été une performance XXXL, réussie par le coach Aliou Cissé et ses protégés. De sorte qu’à l’issue de ce match amical joué à Singapour, ils ont fait oublier la déception ramenée de la dernière Can de Caire 2019. Au contraire, le Sénégal a rehaussé sa cote de popularité et prouvé à la face du monde, son mérite d’occuper, depuis plus de deux ans maintenant, la place de première nation du football africain dans le classement Fifa (20e sur le plan mondial). C’était alors suffisant pour que d’autres grandes nations du football mondial tapent à la porte de la Fédération sénégalaise de football (Fsf) pour se frotter aux «Lions». Une source fédérale qui a requis l’anonymat, souffle que de grandes nations européennes et sud-américaines ont commencé à manifester leur souhait d’affronter le Sénégal en match amical. «Nous ne cessons de recevoir des coups de fil et des offres de grandes nations du football mondial. Les «Lions» font l’objet d’une sérieuse convoitise sur la scène internationale », confie notre interlocuteur. A beau vouloir lui tirer les vers du nez, ce dernier a refusé de nous dévoiler un seul nom de ces nations. «Le moment venu, vous le saurez. Je peux juste vous assurer que de grandes nations du football mondial souhaiteraient livrer un match amical contre le Sénégal», a-t-il insisté à dire. En attendant d’avoir l’opportunité de jouer contre une autre grande nation mondiale à une prochaine fenêtre Fifa, les «Lions» sont appelés à gagner leur match de novembre contre la République démocratique du Congo (Rdc). Une rencontre qui entre dans le cadre des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations (Can) 2021 qui sera abritée par le Cameroun.

 

 

 

 

Mamanding Nicolas SONKO

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *