« Toolu Baye », le nouveau projet du Khalife de Médina Baye

Outre l’initiative «Fonds Medina Baye», Toolu Baye (champs de Baye, Ndlr), un projet d’agriculture, tient à coeur Cheikh Mouhamadou Mahi Niass.

Devenu khalife le 02 août 2020, fait savoir Papa Mouhamadou Gaye, membre du comité directeur de Jamhiyatu Ansaaroudine, le marabout a inscrit son action dans le sillage de son illustre père et de ses prédécesseurs. «Conscient du rôle primordial de l’agriculture dans le développement économique et social du pays, il a lancé un vaste programme pour un retour vers l’agriculture à travers le projet +Toolu Baye+. Il suit ainsi les pas du fondateur de Médina Baye qui était une référence en matière de production agricole et pour avoir mis en place la première coopérative agricole du Sénégal», renseigne-t-il.

Selon Gaye, le coût du projet est estimé à 2 810 990 000 francs Cfa. Il s’agit, au total, d’un aménagement et d’une exploitation d’une surface agricole de 200 hectares sur les 400 disponibles du titre foncier N° 2277 sis dans la commune de Taïba Niassène, département de Nioro du Rip.

Cette superficie comporte, soutient l’interlocuteur de WalfQuotidien, 80 hectares de périmètres maraichers irrigués, 80 hectares d’arboriculture fruitière avec un parc à bois et une pépinière d’une capacité de production de 200 000 plants par an, des cultures associées pour les cinq premières années de plantation, 20 hectares de cultures fourragères pour une production de 800 tonnes d’ensilage et d’aires de pâturage. Selon lui, il y aura également un aménagement de 5 hectares pour le volet élevage, avec un lot initial de 80 génisses laitières gestantes, 200 ovins, 12 000 pondeuses, 40 000 poulets de chair et un lot d’élevage fermier à la première année d’exercice, 5 hectares pour abriter les infrastructures. Les unités de transformation, 50 logements sociaux pour le personnel, un Centre de formation et de capacitation, des bureaux et 10 ha pour les pistes de production complètent le chantier.

 

 

 

 

Salif KA

 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*