La Turquie renforce sa présence militaire en Syrie

Les forces turques déployées en Syrie ont renforcé leurs positions dans la “zone de désescalade” avec une nouvelle colonne.

L’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH) a noté l’entrée de 20 véhicules turcs sur le territoire syrien, chargés d’équipements militaires et logistiques, via le poste-frontière de Kafr Losin dans la région d’Iskenderun, au nord d’Idlib. La colonne s’est dirigée vers des postes d’observation établis dans la “zone de désescalade”.

 

Selon l’OSDH, le nombre de véhicules militaires entrés en Syrie depuis le début du nouveau cessez-le-feu a atteint 8 465, auxquels s’ajoutent 10 000 soldats turcs.

 

Le nombre de camions et de véhicules militaires arrivés dans la “zone de désescalade” depuis le 2 février s’élève à plus de 11 965, a rapporté l’OSDH. Il s’agit de chars, des véhicules de transport de troupes, de véhicules blindés, de cabines de garde mobiles pare-balles et de radars militaires.

D’autre part, l’OSDH a rapporté que les forces du régime avaient renouvelé leurs attaques à la roquette sur les positions dans la “zone de désescalade” aux premières heures du matin lundi. Les grenades propulsées par fusée ont visé des zones à Safohin, Kansafra, Al-Fatira, Fleifel, Benin, la périphérie d’al-Bara, al-Ruwayha et Majdalia, au sud et au sud-est d’Idlib.

 

Pendant ce temps, les lignes de front à Sahl al-Ghab ont été le théâtre d’échanges de tirs à la mitrailleuse lourde et moyenne entre les rebelles et les forces du régime. Aucune victime n’a été signalée.

 

 

 

 

 

 

 

 

Rojinfo

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*