ActualitésSociété

UCAD : Les étudiants exclus de la Fac’ de Droit en « grève de la faim indéterminée »

Les étudiants, sanctionnés suite aux élections des délégués dont la contestation des résultats a suscité actes de violence et saccages, sont passés à la vitesse supérieure.

En effet, pour inciter les autorités à revenir sur les sanctions, ils ont décidé d’aller en grève de la faim.

Dans le communiqué ci-dessous, Pape Abdoulaye TOURÉ et ses camarades donnent les raisons qui les ont amenés à vouloir se priver de nourriture.

 

Nous venons porter à la connaissance de toute l’opinion nationale et internationale ainsi que de toute la communauté universitaire que nous avons appris avec beaucoup de regrets et de désolations que les noms des étudiants injustement sanctionnés ne figurent nulle part sur les listes des étudiants autorisés à faire les examens du premier semestre à la faculté de droit. Chose qui nous laisse à croire que les autorités universitaires poursuivent leur volonté de sacrifier l’avenir de beaucoup d’étudiants malgré leur innocence.

Ainsi,
– Vu que nous sommes convaincus d’être des victimes d’une injustice de la part du conseil de discipline,
– Vu que nous avons autant privilégié le dialogue et la discussion dans nos démarches pour réclamer la réinsertion des étudiants illégalement suspendus de 2 et de 5 ans,
– Vu que nous ne voulons pas être à l’origine d’aucun acte de vandalisme ni de violence allant dans le sens de détruire des biens publics appartenant à tous les étudiants pour réclamer nos droits. Parce que tout simplement que ceux-ci ne reflètent pas nos convictions sur le comportement de l’étudiant modèle,
– Vu que nous ne voulons pas perturber les examens du premier semestre déjà en cours parce qu’on ne veut pas porter de préjudices à nos camarades étudiants qui sont en examen depuis le lundi passé,

Vu de toutes ces constatations, nous les étudiants injustement sanctionnés, nous tenons à informer à toute l’opinion publique ainsi que toute la communauté universitaire que, pour prévaloir notre droit à l’éducation qui est un droit fondamental pour tout citoyen Sénégalais d’après notre Constitution, nous avons décidé d’observer une grève de la faim indéterminée à partir d’aujourd’hui, jeudi 27 Juillet à la 1ère heure pour revendiquer les points suivants :
1- Nous réclamons la réintégration immédiate et sans condition de tous les étudiants injustement sanctionnés par le conseil de discipline du 02 Juillet passé,
2- Nous exigeons la levée de la session unique décrétée au niveau de la FSJP parce que c’est une décision injuste et illégale qui ne cherche qu’à sacrifier l’avenir de la quasi-totalité des étudiants de ladite faculté.
3- Enfin, nous exigeons la démission du recteur de l’Université Cheikh Anta Diop Ahmadou Aly MBAYE qui, au lieu de protéger l’avenir des étudiants, il cherche à hypothéquer et à bafouer l’avenir de ces derniers.

Pour terminer, nous signalons à toute l’opinion publique que dès l’entame de cette grève de la faim, nous tenons le Recteur de l’université Cheikh Anta Diop, Monsieur Ahmadou Aly MBAYE et le Doyen de la FSJP, Monsieur Alassane KANTÉ comme les principaux responsables de tout ce qui arrivera ne serait qu’un seul étudiant en grève de la faim.

 

A noter que ces étudiants grévistes, une quarantaine, ont été suspendus, certains pour cinq ans. Ils sont notamment accusés d’avoir proféré des menaces à l’encontre du doyen de la faculté de Droit. Une accusation qu’ils ont unanimement rejetée.

 

 

 

 

 

 

WALFNet

 

 

 

 

 

 

 

 

What's your reaction?

Related Posts

1 of 2 438

Leave A Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *