USA : investiture de Joe Biden, Pall Mall sous haute sécurité

Democratic presidential nominee Joe Biden gestures after speaking during election night at the Chase Center in Wilmington, Delaware, early on November 4, 2020. - Democrat Joe Biden said early Wednesday he believes he is "on track" to defeating US President Donald Trump, and called for Americans to have patience with vote-counting as several swing states remain up in the air. "We believe we are on track to win this election," Biden told supporters in nationally broadcast remarks delivered in his home city of Wilmington, Delaware, adding: "It ain't over until every vote is counted." (Photo by ANGELA WEISS / AFP)

Après avoir prêté serment sur la bible, le président démocrate Joe Biden sera, ce mercredi 20 janvier, investi à côté de la démocrate Kamala Harris, vice-présidente élue des Etats unis.

 

La cérémonie se tiendra sur le terrain du Pall Mall, donnant sur les marches du congrès, dans la capitale Washington. Autrefois, les citoyens faisaient le déplacement pour venir assister à cette cérémonie solennelle dans la vie politique des Etats-Unis d’Amérique. Mais la Covid-19 contraint les Américains à rester chez eux pour suivre l’investiture. C’est une prise de fonction présidentielle qui se tient toutefois dans un contexte de tension avec des barricades de la Garde nationale. Cela, suite à la tension qui a sévi après l’envahissement du capitole par des souteneurs du président déchu lors de la cérémonie pour valider la victoire de Biden le 3 novembre 2020. Cette intrusion dans le parlement américain le 6 janvier 2021 par des partisans de Donald Trump a fait au moins cinq morts dont un policier. Cet envahissement qui serait le résultat d’un appel du président sortant à l’endroit de ses militants, a indigné le monde entier. Après les dégâts, Donald Trump se dit toutefois «scandalisé». Néanmoins, suite à ces évènements, Donald Trump est mis à l’épreuve de l’impeachment qui vise sa destitution suite à son appel à l’insurrection. Le duel entre les deux camps s’est prolongé jusqu’aux dernières heures du 45ème président des Etats unis à la tête du pays. En effet, jusqu’hier, les annonces de l’équipe Trump pour rouvrir les frontières américaines à partir du 26 janvier, sont restées vaines, car l’équipe Biden a vite refermé la porte.

Cela met fin aux dernières tentatives politiques de Trump et compagnie qui avaient toutefois posé, auparavant, d’autres actes malgré leur défaite de novembre en reconnaissant, en décembre, la souveraineté marocaine sur le Sahara occidental. Le défi de la nouvelle équipe de démocrates au pouvoir sera de réunir les Américains sortis presque divisés de la présidentielle de novembre. En effet, les contestations post électorales de Trump qui a obtenu 46, 9 %, ont alimenté la crise au pays de l’Oncle Sam. Les Américains attendent aussi beaucoup de leur nouveau président pour trouver une solution à la crise sanitaire qui a coûté la vie à beaucoup d’Américains. Le pays a l’un des bilans macabres les plus lourds à l’échelle mondiale. L’équipe Biden ne devra pas aussi faire moins que son prédécesseur qui a fait de la croissance économique son fort durant son mandat.

 

 

 

 

Emile DASYLVA

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*