Le vaccin COVID sera-t-il exigé pour les voyages internationaux ?

Le patron de la compagnie aérienne australienne Qantas a confié à la BBC que « les gouvernements vont insister » pour que les voyageurs internationaux soient vaccinés.

Les vaccins contre le coronavirus sont considérés comme essentiels pour relancer un secteur dont le nombre de passagers a chuté de 75,6 % l’an dernier.

Le directeur général Alan Joyce a indiqué que de nombreux gouvernements considéraient la vaccination comme « une condition d’entrée ».

Même si ce n’est pas le cas, il pense que la compagnie aérienne doit appliquer sa propre politique.

« Nous avons un devoir de diligence envers nos passagers et notre équipage, qui consiste à dire que tout le monde dans cet avion doit être en sécurité », explique M. Joyce.

Il estime que cela justifierait la modification des conditions de réservation des billets.

M. Joyce pense que les passagers seraient prêts à accepter ce changement. « La grande majorité de nos clients pensent que c’est une excellente idée – 90 % des personnes que nous avons interrogées pensent qu’il devrait êtr

Mais certaines voix puissantes ne sont pas d’accord, notamment l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Son directeur de la santé numérique et de l’innovation, Bernardo Mariano, réagit à la BBC : « Nous n’approuvons pas le fait qu’un passeport de vaccinations soit une condition pour voyager ».

Les passagers sont soumis à un contrôle de température après leur arrivée à Perth sur un vol Qantas en provenance de Brisbane.

Il ajoute que, quelle que soit la volonté du secteur privé, une approche unifiée des gouvernements serait nécessaire pour qu’un tel changement fonctionne.

BBC

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*