« Pour le vaccin qui doit être conservé à -70 ou à -80 degrés, il va se poser un problème logistique» 

Il va se poser un problème logistique au Sénégal avec certains types de vaccins. C’est l’avis du secrétaire général du syndicat des pharmaciens privés du Sénégal.

 

Selon le Dr Assane DIOP, les vaccins sont nombreux et présentent des spécificités différentes. « Pour tout vaccin qui doit être conservé entre 2 et 8 degrés et ceux que l’on doit conserver à des températures plus basses jusqu’à moins de 20 degrés, le Sénégal peut acheter, conserver et administrer dans les conditions », indique-t-il. Toutefois, assure le spécialiste du médicament, au-delà de cette température, des difficultés de conservation vont se poser. «Cela pose effectivement un problème logistique, parce que pour l’essentiel, nous avons des congélateurs et des frigos. D’habitude, nous conservons les vaccins dans les frigos sous des températures qui avoisinent 2 à 8 degrés. Mais pour le vaccin qui doit être conservé à moins 70 ou à moins 80 degrés, il va se poser un problème logistique parce que les pharmaciens d’officine du secteur privé aujourd’hui n’ont pas les moyens », souligne Dr Assane DIOP.

Cependant, observe le pharmacien, si l’autorité en a les moyens, les pharmaciens d’officine sont prêts à l’accompagner. «Si on règle deux problèmes, c’est-à-dire celui de l’efficacité et celui de la disponibilité, le vaccin le plus approprié pour nous et pouvant être utilisé pour tout le monde, c’est le vaccin qui doit être conservé entre 2 et 8 degrés. Parce que partout, on a la logistique pour cela », renseigne le syndicaliste.

 

 

 

 

 

 

 

WALFNet

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*