Wally SECK retire sa plainte contre les imams et «chante» la désescalade

Pointé du doigt comme étant l’un des chantres de l’homosexualité au Sénégal, le chanteur Wally Ballago Seck s’était senti «atteint dans son honneur» avant de servir une citation directe au prêcheur, Oustaz Makhtar Sarr, et à son employeur Jupiter Diagne.

«Wally Seck a décidé de retirer la citation directe pour diffamation contre les sieurs oustaz Makhtar Sarr et Jupiter Diagne dont l’audience était initialement prévue le 11 août prochain au Tribunal correctionnel de Dakar. En conséquence, ladite citation ne fera pas l’objet d’un enrôlement», a indiqué un communiqué reçu à WalfQuotidien. Selon la même source, le chanteur dit être guidé dans sa démarche de paix par «les instructions de son guide religieux, depuis Touba, aux interventions d’autres autorités religieuses, coutumières et politiques, et en concertation avec ses conseils». Le fils de Thione Seck a également décidé de retirer sa plainte pour «injures publiques, diffamation, mise en danger de la vie d’autrui, violences et voies de fait», déposée à la brigade de recherches de la Gendarmerie, au début de ce mois de juin courant. «Un mapping en arc en ciel sur les deux bâtiments» qui entourent le site de son show projeté avant le début de son concert du 3 juin passé, avait fait l’objet de beaucoup de controverses. Une partie du public avait vite établi un lien entre ledit mapping de la scène du concert et les couleurs du drapeau gay. «Au demeurant, le sieur Wally Ballago Seck s’est senti heurté par des propos attentatoires à sa dignité d’homme musulman, et réaffirme son attachement aux valeurs qui constituent le ciment de la société sénégalaise toutes obédiences confondues», martèle l’artiste Wally Seck dans un communiqué signé par son pool d’avocats.

 

 

 

Ndèye Maguette SEYE

 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*