Categories Confidences

Mon frère a violé ma fille

« Je ne sais même pas par où commencer. Je suis une femme d’affaire et je voyage beaucoup. Il y a trois jours, à mon retour de voyage, j’ai constaté que ma fille était silencieuse, trop silencieuse. Elle qui est d’habitude si joyeuse et pleine de vie, elle ne parlait presque plus et pleurait à la moindre occasion. Alors je me suis enfermée avec elle dans ma chambre au départ des invités. Il m’a suffi d’une minute pour connaître la vérité et là, je suis tombée des nues. Mon frère qui habite dans la maison l’avait violée et l’avait menacée de la tuer si elle ouvrait la bouche. En me racontant tout cela, elle tremblait comme une feuille et pleurait désespérément. Jusque-là où je vous écris je suis en état de choc. Elle n’a que six ans, vous vous imaginez. Je n’arrive pas à comprendre ce qu’il a fait et je n’ai encore rien dit à personne. J’ai peur de la réaction de mon entourage surtout celui de mon mari. Qu’adviendra-t-il de mon petit frère quand je l’aurai dénoncé ?

Aide-moi, que dois-je faire ? Je suis complètement perdue. »

 

Réponse de Marème

Bonjour madame, je suis très attristée par ce qui vous arrive à vous et à votre fille, surtout à votre fille. Parce que dites-vous que si vous vous sentez perdue, votre fille, elle, est complètement détruite physiquement et psychologiquement. Le manque de confiance, le dénigrement, la dévalorisation de soi sont les principales conséquences psychologiques de l’abus sexuel. Cette image de soi dégradée pousse la personne à vouloir se mettre dans des situations de danger, une espèce de fatalisme s’installe en elle. Généralement, la personne est détruite intérieurement et une grande partie, plus de la moitié tente le suicide à un moment donné. Comme le montre le témoignage de cette femme dans Coin des Parents : ‘Les viols répétitifs m’ont carrément détruite et j’ai essayé à maintes fois de me suicider vu que je me détestais, tout le monde me détestait, chose que je n’ai jamais compris’

Cet homme a brisé vos liens de parenté et en même temps la vie de votre fille en abusant d’elle. Donc ce qui adviendra de lui ne doit en aucun cas vous préoccuper pour l’instant. Sachez que chaque fois que votre fille verra cet homme, elle subit une seconde agression. Alors vous devez réagir et vite en le sortant définitivement de vos vies. Comment ? A vous de voir avec votre mari.

Par contre si votre priorité est de vous soucier du quand dira-t-on ou des conséquences que cela pourrait engendrer dans votre couple, alors vous êtes complice du crime, un silence coupable. La peur d’être jugé ne doit pas primer sur le rôle d’un parent qui a comme premier devoir de protéger son enfant quoi qu’il en coûte.

Quelque soit les conséquences qui découleront de cette histoire quand vous aurez parlé à votre mari, ne perdez jamais en vue que c’est votre fille la victime. Battez-vous pour qu’elle retrouve le sourire et surtout pour que ce qui lui est arrivé ne la détruise pas comme cela a détruit des milliers d’enfants. Pour cela il faudra la défendre, la soutenir et essayer tant bien que mal de ne rien changer de ces habitudes pour ne pas la poser en victime.

Une rude épreuve vous attend mais soyez forte pour elle mais surtout soyez digne d’être une mère, d’être sa mère.

 

Par Marème

 

article précédent: cliquez ici

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *